Loading...
Récit 2017-10-04T17:07:41+00:00

Récit

Jonas in Afrika

Tout a commencé dans le désert

Du sable fin chatouille le nez des deux jeunes Allemands. En route pour l’Afrique du sud, depuis Hanovre, ils ont soif d’aventures et ont une réserve presque illimitée de boîtes de conserves dans leurs bagages. Mais une fois encore, leur véhicule – un lourd Magirus Deutz de 1963 – s’est enlisé dans le sable chaud du désert. Ils doivent maintenant faire usage de leurs muscles. Mais après plusieurs heures à pelleter et creuser dans le sable, l’énorme véhicule n’avance toujours pas. Le moteur ne rugit pas comme à son habitude – la suspension est cassée et le moteur a détruit la dynamo. Le tout est maintenant de trouver une autre manière de charger les batteries.

Quelques jours plus tard, de nouveau à la recherche d’une solution pour charger les batteries, ils atteignent un petit village au Niger. Il semble y avoir de l’électricité, car les cabanes et les rues sont brillamment éclairées. Ils entrent en conversation avec les habitants.

Avec des bouts d’anglais et d’allemand et les gestes habituels, les deux voyageurs essaient de savoir s’ils pourraient charger les batteries de leur colosse au moteur diesel avec l’électricité. On tente maintes fois de leur expliquer qu’il n’y a pas d’électricité. Car ce qui éclaire ce village rural n’est pas de l’électricité. Jonas se lève, se dirige d’un pas décidé vers la lumière vive, afin d’observer la lampe de près et de chercher le câble électrique. Il plisse les yeux, entend un bruissement et, surtout, perçoit l’odeur du pétrole qui flotte dans l’air. C’est donc une lampe à pétrole. À tout juste 21 ans, Jonas est encore loin d’imaginer que cette merveille technique l’accompagnerait encore longtemps.

L’invention de la Petromax

La lampe Petromax a été créée en 1910 par Max Graetz, qui a aussi donné son nom à la marque, sur la base d’une lampe à alcool déjà connue. À une époque où l’électricité était encore loin d’être disponible dans tous les foyers, c’était un énorme progrès de rendre une lumière si lumineuse disponible et accessible à tous. Graetz s’est assuré de détenir les droits du nom « Petromax », qui dérive de « Petroleum Maxe », comme l’appelaient affectueusement ses amis et sa famille. La lampe, déclinée en plusieurs modèles, finit par avoir un succès mondial.

De retour en Allemagne après ses aventures sur le continent africain, Jonas se souvient de cette soirée au Niger. Cette lampe le fascine. Il commence à faire des recherches et découvre que les lampes à pression Petromax sont encore utilisées dans le monde entier. Il finit par acheter 50 lampes Petromax mises aux enchères par la société de gestion des droits d’auteur d’Allemagne : il démonte et réassemble les plus de 200 pièces détachées, et le voilà passionné, tout comme des milliers de personnes dans le monde. Qui l’eut cru ? Il a soudain l’idée de lancer une entreprise ! Jonas continue à acheter des anciens stocks de l’armée fédérale et revend les pièces détachées, dont des manchons et autres pièces de rechange. Le commerce est florissant. Cela le rend curieux… Est-il possible de faire plus ? L’étudiant en sciences éco, maintenant âgé de 23 ans, découvre que Schott détient les droits de la marque. Jonas finit par acheter les droits à Schott et relancer la production, avec un camarade de fac. La lampe Petromax vit alors une renaissance, dont son fondateur Max Graetz serait indubitablement fier.

Petromax HK500

Tradition et passion au premier plan

Jonas prend aussi la décision de ne pas changer les caractéristiques de la lampe, car on ne change pas une recette qui marche, comme en témoignent son principe, sa longue tradition et le succès de la marque après plus de 100 ans d’histoire. Après quelques temps, Jonas commence à élargir la gamme de produits pour inclure la vie en plein air, l’immersion dans la nature sauvage (« bushcraft »), ou encore les séjours en camping. Les différents modèles d’ustensiles de cuisine en fonte, les barbecues et les zones de cuisson, mais aussi les accessoires sont maintenant devenus de véritables best-sellers, et pas uniquement dans le milieu.

Ce que revendique la nouvelle marque Petromax? Innovation, tradition et qualité sont à la fois un objectif et une motivation. C’est ce qui inspire Petromax à continuer à développer la marque et à concrétiser des idées innovatrices dans les domaines de la cuisine en plein air et du camping. L’équipe Petromax est heureuse d’apporter, chaque jour, sa contribution, pour qu’aventuriers et globe-trotters puissent continuer à se retrouver à la lumière des produits Petromax pour raconter leurs expériences.